Ma soirée années 50

Aujourd’hui c’est le grand jour. Quel jour me direz-vous ? Le jour où je vais enfin pouvoir enfiler la robe, celle où j’ai dû faire tous les magasins de la ville pour la trouver. Mais ce n’est pas n’importe quelle robe puisque c’est celle qui me met le plus en valeur !

En effet, elle est serrée et adaptée à ma morphologie au niveau du buste et marque ma taille grâce à mon fabuleux corset avec des lacets rouges pour plus de glamour. Ensuite, elle est évasée vers le bas pour rappeler une robe des belles dames des années 50 à la pin-up. Cette fête déguisée où j’ai été invitée, est organisée chaque année pour le nouvel an sur les toits parisiens d’un hôtel avec vue sur la Tour Eiffel.

Pour trouver cette robe année 50 il a fallu plusieurs jours. Je voulais une robe qui me mette en valeur et qui me change, car je me suis dis que cette année va être l’année du changement. En effet, habituellement cachée derrière mes jeans noirs et un t-shirt ample j’ai voulu montrer la femme qui est en moi. Peut-être qu’avec une robe j’aurai plus confiance en moi. Je me suis donc donnée comme objectif d’acheter une robe noire et rouge, ce sont mes couleurs préférées.

Je suis rentrée dans un magasin où une dame est venue me conseiller. J’ai tout essayé ! De la robe très serrée à la robe très évasée, avec ou sans manches, avec ou sans motifs de pois, blanche, bleu, rouge, noir, avec et sans corset…. Rien ne m’allait ! Puis j’ai trouvé LA perle rare ! Une robe à bretelles avec un buste noir transparent et serré qui laisse transparaître mon corset rouge. Si on veut être féminine autant l’être jusqu’au bout et ajouter du sexy. Le bas de la robe est noir avec des petits pois rouges. Je me trouve belle et sexy ! Pour le maquillage j’ai fait quelque chose de léger pour attirer l’attention sur ma robe. Rouge à lèvre rouge, un peu de mascara et le tour était joué. Je me suis sentie très confortable, je pouvais bouger à ma guise et le corset mettait ma taille et ma poitrine en valeur. Je me sentais certes un peu serrée mais cela valait le coup !

C’est donc sur mes escarpins noirs que je suis arrivée à cette soirée. Au moment de descendre de la limousine, je suis arrivée sur un tapis rouge et me sentais telle une star. Et c’est à ce moment là où tout le monde a tourné le regard vers moi en restant bouche bée ! J’entendais des étonnements de tous les côtés. J’ai souri et ai défilé sur ce tapis montrant mes atouts et ma féminité. Peut-être que j’aurais dû vivre dans les années 50, je me sens plus jolie dans cet ensemble. Durant toute la soirée je n’ai reçu que des compliments de la part de mes amis ainsi que des personnes que j’ai rencontrées. Plusieurs hommes ont tenté d’avoir mon numéro, à croire que le corset plaisait à ces hommes. La soirée s’est poursuivi avec beaucoup de danses des années 1950 bien évidemment. A chaque danse, ma robe accompagnait tous mes mouvements comme si la robe et moi ne formons qu’un. Elle frôlait ma peau à chaque fois que je tournais sur moi-même et mon corset, lui, restait bien stable. Je bougeais comme je le voulais. J’entendais « magnifique ta robe » ou encore « le corset a été conçu pour toi » toute la soirée. Je ne pouvais cacher ma joie. Mon objectif était atteint.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *