L’otoplastie bientôt has been ?

Vous avez déjà vu quelqu’un avec les oreilles décollées ? Personnellement, je trouve ça vraiment disgracieux. Avant, on avait recours à l’otoplastie, mais aujourd’hui, je viens de découvrir une solution innovante pour résoudre ce problème : l’implant Earfold, une solution plus simple et moins invasive qui permet de “recoller” les oreilles sans passer par la case bloc opératoire.

L’otoplastie

otoplastie

L’otoplastie, c’est l’intervention chirurgicale qui permet de réparer des oreilles décollées, jugées disgracieuses. Car, vous le savez peut-être, si dans certains pays, comme la Chine, les oreilles décollées sont un signe de sagesse, et bien dans les pays occidentaux, elles sont perçues comme un défaut physique et jugées inesthétiques. Je pense que chez nous, les oreilles décollées sont une source de complexe et de mal être qui cause un profond manque de confiance en soi.

Alors, pour regonfler l’ego, pourquoi se priver de réparer ce qu’on estime être défectueux ? Mais avant de penser à l’otoplastie, il faut savoir que l’opération, si elle peut sembler bénigne, nécessite tout de même une anesthésie générale et dure environ deux heures. C’est donc une intervention relativement lourde. On peut toutefois dorénavant envisager une solution alternative, qui permet d’éviter la chirurgie.

Des implants en titane, nickel et or

Cette nouvelle technique pour réparer les oreilles fait parler d’elle depuis des mois et semble gagner le coeur des médecins aussi bien que des patients. D’autant plus que les avis sur l’otoplastie sont partagés et que le résultat n’est pas toujours à la hauteur des espoirs des patients.

Les implants EarFold sont donc composés d’un alliage de nickel et de titane, le Nitinol, recouvert d’or pour qu’il se remarque le moins possible sous la peau. Une fois en place, il se fixe au cartilage pour “recoller” les oreilles et répondre aux désirs esthétiques du patient. Contrairement à l’otoplastie, la pose d’implants est réversible. Il faut toutefois y réfléchir à deux fois avant de les faire retirer, cette technique étant relativement onéreuse.

Une alternative encore peu accessible

En effet, il faut savoir que l‘implant coûte 1000 euros l’unité et qu’il n’est pas remboursé par la sécurité sociale. De plus, il est souvent nécessaire d’en poser plusieurs, deux dans la plupart des cas. Si l’implant est aux frais du patient, la pose est quant à elle prise en charge.

En France, on recense environs 200 personnes ayant pu bénéficier du dispositif et tester les implants. Ils sont pour l’instant seulement 8000 dans le monde à avoir eu cette opportunité. Contrairement à l’otoplastie, la plupart des retours provenant des utilisateurs de l’implant sont positifs, même si certains ont finalement préféré retirer l’implant et ont opté pour la chirurgie.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *